Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Concert de Toussaint - Sonates en Trio, op. 13 de Jean-Marie Leclair - Ensemble Magnétis
Du 30 oct. 2021 à 18:00 au 30 oct. 2021 à 22:00
Inscriptions clôturées

Information

PROGRAMME

 

Jean-Marie LECLAIR (1697 – 1764) :

 

Sonates et ouvertures, op.13

 

Sonate n°1 en ré majeur

  • Adagio
  • Allegro
  • Sarabande
  • Allegro assai

 

Sonate n°3 en sol mineur

  • Adagio
  • Allegro ma non tropo
  • Aria (gratioso) / Altro
  • Allegro

 

Ouverture n°2 en ré majeur

  • Grave
  • Allegro
  • Andante
  • Allegro

 

Chaconne de la Deuxième récréation musicale, op. 8

 

 

Genre majeur de la musique de chambre pendant la période baroque, la « sonate en trio » se caractérise par le dialogue entre deux voix supérieures mélodiques et une voix de basse, jouant à la fois le rôle de fondement harmonique et de partenaire mélodique. La « sonate en trio » comporte généralement plus de trois instruments car la basse est le plus souvent accompagnée d’au moins un instrument polyphonique (luth, clavecin, orgue…) qui réalise ce qu’on appelle une « basse continue » (une improvisation sur l’harmonie indiquée par le compositeur grâce aux chiffrages dont la partie de basse est pourvue et qui précisent le type d’accord à jouer).

Jean-Marie Leclair, personnalité hors norme et virtuose célèbre dans toute l’Europe au XVIIIème siècle, a beaucoup écrit pour cette formation. A la fois violoniste, danseur et compositeur, il est l’auteur d’une œuvre originale, consacrée pour l’essentiel à son instrument, dont il exploite avec beaucoup de subtilité les possibilités expressives. La virtuosité, pourtant très présente dans son œuvre, n’est jamais un but en soi et reste toujours subordonnée à une recherche mélodique ainsi qu’à une finesse harmonique impressionnantes. Ses Sonates en trio sont construites sur le modèle italien de la « sonate d’église » en quatre mouvements (lent, vif, lent, vif), et en reprennent quelques éléments traditionnels comme les mouvements rapides en imitation. Mais le style mélodique général est français, et nombreux sont les emprunts aux « suites de danses », si prisées en France à cette époque. Cette réunion des goûts alliée au génie inventif et constant de Leclair font de ces œuvres des merveilles de la musique de chambre du XVIIIème siècle, qui aujourd’hui encore ont gardé toute leur force.

 

 

Ensemble Magnétis

Sébastien Bouveyron, Anaïs Perrin : violons

Claire-Lise Démettre : violoncelle

André Henrich : luth

 

Dirigé par le violoniste Sébastien Bouveyron et constitué de musiciens jouant à la fois dans des orchestres modernes et des ensembles sur instruments historiques, l’Ensemble Magnétis s’est lancé dès sa création, fin 2013, dans deux types de projets.

Certains concerts mêlent différents styles et époques autour d’une thématique et d’un fil conducteur précis (Exotisme et métissage, Hommage à Glenn Gould…). Les autres, plus classiques, s’attachent à une période ou à un compositeur en particulier (Musique sacrée de la Renaissance, Les Sept dernières paroles du Christ de Haydn…).

Chaque programme se nourrit d’un travail de recherche qui met en résonance la musique avec de nombreux domaines (peinture, histoire de l’art, philosophie…), pour tenter de comprendre le fonctionnement et l’originalité propres à chaque œuvre, et d’en proposer une interprétation riche et personnelle.

 

L’Ensemble Magnétis est soutenu par la Ville de Cherbourg-en-Cotentin, le Département de la Manche et la SPEDIDAM.

 

 

Sébastien BOUVEYRON, violon et direction

 

Après avoir obtenu le prestigieux « Diplôme d’Artiste Interprète » du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (3ème cycle, classes de Boris Garlitsky et d’Ami Flammer), et eu le privilège d’étudier avec Veda Reynolds à Paris puis pendant deux ans avec Viktor Tretiakov à la Hochschule de Cologne, Sébastien Bouveyron est invité dans de nombreux festivals (« Next generation » à la Cité de la musique à Paris, festival de Guebwiller, festival de Froville, Musiktriennale Köln…). Son activité de concertiste l’amène à se produire aussi bien dans des salles prestigieuses (Carnegie Hall de New York, salle Tchaïkovski de Moscou, Philharmonies de Paris, Cologne, Munich, Teatro Colon de Buenos Aires, Théâtre des Champs-Elysées de Paris, Opéra royal de Versailles, Lotte Concert Hall de Séoul…) que dans des cadres beaucoup plus intimistes ou inattendus (pressoir à cidre de la ferme du Vastel, ruines de l’abbaye d’Hambye, petites églises de campagne…).

Passionné de littérature et de philosophie, il obtient, parallèlement à ses études musicales, un DEA de littérature allemande (actuel Master II) à l’Université Paris XII. Très intéressé également par le travail sur instrument d’époque, il étudie le violon baroque à la Hochschule de Cologne et collabore régulièrement avec l’Ensemble Matheus dirigé par Jean-Christophe Spinosi.

Ses premiers récitals commentés sont l’occasion d’un partage très enrichissant avec le public, et il publie en 2011 un essai sur l’interprétation musicale : Pour une interprétation artistique. Il fonde deux ans plus tard l’Ensemble Magnétis, qu’il dirige du violon et avec lequel il donne des programmes nourris par cette large palette d’intérêts artistiques et stylistiques. Il publie régulièrement des textes d’accompagnement des concerts de l’Ensemble, qui reflètent la recherche mise en œuvre pour chaque programme.

Sébastien Bouveyron a eu le bonheur de jouer pour plusieurs concerts sur deux instruments d’exception : le « Helvetica » de Stradivarius (1686) ainsi qu’un Guarnerius del Gesù de 1727 prêtés gracieusement par le luthier londonien Florian Leonhard.

 

 

www.ensemble-magnetis.fr

Documents téléchargeables

Inscriptions clôturées

Contacts

Dates des ventes

Début
23 sept. 2021 à 00:00
Fin
30 oct. 2021 à 18:00

Dates de l'événement

Début
30 oct. 2021 à 18:00
Fin
30 oct. 2021 à 22:00

Adresse

Chapelle du prieuré saint Léonard, 1 Route du Frechot, 50300 Vains, France

Partagez cette page

Paiement en ligne

Tous les paiements en ligne sont protégés par le 3D-Secure.